Découvrez les microscopes optiques les plus puissants au monde

Grâce aux avancées technologiques, différents types de microscopes ont été créés, allant du microscope optique au microscope à contraste de phase. Le microscope optique le plus puissant au monde a été créé en 2011 par des scientifiques du Royaume-Uni. Qui a développé un microscope capable d'examiner directement l'intérieur de la cellule humaine.

Le microscope le plus puissant au monde

Des scientifiques de la ville de Luxembourg ont combiné le microscope optique traditionnel avec une nouvelle technique pour créer le microscope optique le plus puissant au monde. Qui a une capacité d'analyse à haute résolution. De plus, il est capable de produire des images cent mille fois plus petites que l'épaisseur d'un cheveu humain.

Le but de cette invention est de pouvoir étudier en détail les composants des cellules humaines. De même, des scientifiques britanniques assurent que grâce à cet instrument, le comportement des virus peut être observé in vivo. Offrir la possibilité de créer des produits plus bénéfiques pour la santé humaine.

Cette grande avancée technologique se produit grâce à la manipulation de la lumière. Rappelons que le microscope optique est caractérisé par la lumière visible qui permet d'observer l'échantillon. Cependant, le grossissement de l'échantillon est limité par la taille des ondes lumineuses.

LE microscope optique le plus puissant au monde capture les ondes évanescentes et les amplifie à travers des particules de verre sphériques. Il convient de noter qu'avant cette découverte, seul un micromètre pouvait être vu clairement dans les microscopes traditionnels. Actuellement, avec cet outil développé par des ingénieurs de l'Université de Manchester, on le réduit à 50 nanomètres.

L'utilisation de billes de verre est la clé de cette innovation technologique. Eh bien, ils sont chargés de recueillir la lumière et de la rediriger vers un microscope standard. De cette façon, il atteint une résolution qui surpasse tous les records de microscopie optique.

Microscope électronique à transmission

Il a une capacité de résolution de 43 picomètres, soit la moitié du rayon de la plupart des atomes. L'entrepreneur technologique Hitachi japonais, a commencé le développement de ce microscope en 2010.

Contrairement au microscope optique, celui-ci utilise des électrons au lieu de photons, ce qui augmente la possibilité d'étudier la composition et la structure atomiques. Depuis, les électrons traversent l'échantillon et impactent ensuite simultanément sur une plaque photographique.

Ce mécanisme de la taille d'une pièce est hébergé dans un centre de recherche de l'université d'Osaka. Où ils ont également réussi à réduire l'effet des facteurs externes qui provoquent des irrégularités dans la lentille. Grâce à l'utilisation de matériaux d'amortissement acoustique et à l'installation de barrières magnétiques, réduisant l'impact négatif des vibrations.

L'observation optique des atomes est désormais possible grâce à cet appareil, qui contribuera au développement de nouveaux matériaux.

À quoi servent les microscopes ?

Le microscope est né en 1590 des mains de Zacharias Janssen, un fabricant de lentilles d'origine néerlandaise. Il est composé de lentilles qui permettent une vision accrue d'un objet par réfraction.

Avec ce mécanisme, les caractéristiques de corps ou d'objets extrêmement petits peuvent être étudiées. Pour cette raison, son utilisation est utilisée dans le domaine de la médecine depuis 1965.William Harvey l'a utilisé dans l'étude des cellules sanguines, et grâce au microscope l'étude de la microbiologie a commencé.

La microbiologie est une branche de la biologie qui étudie le comportement des êtres microscopiques. Dans le but de concevoir des mécanismes qui protègent la vie humaine. Le microscope est un outil très utile dans divers domaines.

Un exemple est l'industrie pharmaceutique car c'est un instrument indispensable pour créer et développer des médicaments, car à travers elle l'action biochimique du médicament est observée. Dans l'industrie chimique, il est utilisé pour examiner la composition d'un échantillon minéral.

Pour sa part, en botanique, il est utilisé pour étudier le développement de la cellule végétale. De même, en électronique, les microscopes sont utilisés lors de la création de microcomposants.

Comment fonctionne le microscope optique ?

Ceci est basé sur la propriété des matériaux qui permettent de changer la direction des rayons lumineux. Par conséquent, il permet l'élaboration de lentilles qui peuvent converger ou diverger les rayons, générant une image agrandie de l'échantillon.

Ces lentilles sont montées une sur l'objectif et une sur l'oculaire. De cette manière, les lentilles qui se trouvent dans l'objectif génèrent l'image agrandie réelle de l'échantillon. Tandis que la lentille qui se trouve dans l'oculaire l'agrandit, donnant une image virtuelle plus grande que l'échantillon.

Un autre élément essentiel du microscope optique est la lumière. Pour cette raison, ils sont équipés d'une source lumineuse et d'un condenseur pour focaliser un faisceau lumineux sur l'échantillon. Cet outil augmente la capacité d'observation, au niveau qui nous permet d'effectuer des analyses de particules.

Il existe également d'autres types de microscopes, par exemple le microscope électronique à balayage, tout comme le microscope à transmission utilise des électrons. Mais au lieu d'impacter simultanément la plaque photographique, il le fait à partir de différents points. Obtenir les informations à travers les changements, mesurer les données générées.

Le microscope à fluorescence génère une image à travers les propriétés fluorescentes de l'échantillon. Ledit échantillon est manipulé à travers des gaz, contrairement aux microscopes susmentionnés, celui-ci n'utilise pas le faisceau lumineux traditionnel.

En conclusion, le microscope a joué un rôle important dans l'avancement de diverses sciences, en particulier la médecine. C'est un instrument qui reste à l'avant-garde. A évolué au fil du temps, s'adaptant aux besoins des scientifiques et des chercheurs.

L'utilisation de billes de verre pour augmenter la taille de l'échantillon est une grande avancée, mais ce n'est pas encore fini. Selon des chercheurs de l'Université de Manchester, ce n'est que le début. Puisqu'en théorie il n'y a pas de limite de taille sur ce qui peut être observé.

.

laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.