Comment fonctionnent les microscopes.

L'une des inventions les plus remarquables de l'histoire des sciences a été le microscope ; avec lui, vous pouvez afficher des éléments imperceptibles à l'œil humain. A travers cet article nous vous invitons à savoircomment fonctionnent les microscopes.

Microscope

Cet objet particulier et célèbre utilisé principalement dans les domaines qui impliquent la science, est un outil qui nous permet d'observer, d'analyser et d'étudier de très petites particules (vivantes ou inertes) qui ne sont pas atteintes à l'œil nu.

En plaçant l'échantillon sous la lentille d'un microscope, une amplitude de l'image est produite qui ouvre tout un monde intéressant à explorer et à étudier.

A noter que depuis leur création à la fin du XVIe siècle, les microscopes ont amélioré nos connaissances sur la biologie fondamentale, la recherche biomédicale, le diagnostic et divers contextes scientifiques.

Comment fonctionnent les microscopes ?

Pour savoir comment fonctionne un microscope, vous avez essentiellement besoin d'un échantillon qui fera l'objet d'une étude, d'une source de lumière et d'un système optique. Pour composer une image, l'élément doit être éclairé avec un certain type de lumière qui permettra de créer l'image amplifiée.

Dans les systèmes optiques, l'objectif est l'instrument d'imagerie principal. Comme systèmes optiques, on peut citer en exemple :

  • L'œil humain
  • Un appareil photo
  • Une loupe
  • Un projecteur
  • Un microscope
  • Un télescope

Les scientifiques s'accordent à dire que l'œil humain, avec le cerveau, est le système de traitement d'image le plus efficace disponible aujourd'hui en termes de vitesse et de résolution.

Dans un microscope, le grossissement seul ne suffit pas. Il faut la résolution et la capacité d'un système optique à diviser deux points très proches l'un de l'autre pour déterminer ce qui sera vu.

Types de microscopes

Les microscopes peuvent être classés selon plusieurs considérations : soit le support utilisé pour éclairer l'échantillon, selon le nombre de lentilles, le nombre d'oculaires, le transfert de lumière ou encore sa portée.

Microscope optique

Cela fonctionne en prenant en compte les propriétés de la matière pour changer la direction des rayons lumineux. Avec la combinaison de lentilles spéciales, qui aident à diviser ou à faire converger ces rayons lumineux, une image plus grande peut être obtenue.

Ceci utilise à son tour un ensemble de lentilles, certaines sur l'objet à observer et d'autres situées dans l'oculaire. C'est comme ça :

  • L'objectif produit une image agrandie de l'échantillon.
  • L'image qui a été produite en premier est agrandie par le cristallin de l'œil, générant une image virtuelle beaucoup plus grande que l'objet en question.

Ce type de microscope a nécessairement besoin d'utiliser de la lumière pour son fonctionnement. Par conséquent, ils sont livrés avec une source lumineuse et un condenseur qui concentre la lumière qui tombe sur l'échantillon.

Lorsque la lumière traverse l'échantillon, les lentilles sont chargées de diriger la lumière pour créer une image plus grande.

Microscope électronique

Cela utilise des électrons pour donner une structure à l'image (au lieu de la lumière comme l'optique). Il est composé d'un support (pour émettre les électrons), d'une caméra (pour isoler l'échantillon à visualiser et pouvoir calculer exactement) et d'un moniteur (pour observer le produit final) ; plusieurs attachent un système de numérisation pour enregistrer les images.

Assistance

Dans la partie supérieure se trouve le Canon (il a un filament de tungstène qui est chargé d'émettre le faisceau d'électrons continu), le faisceau passera par une Anode (pôle positif pour diriger les électrons) et enfin une lentille de condenseur et une déviation bobine (qui effectue un filtrage électronique, pour obtenir une image point par point).

Appareil photo

La pièce principale est l'échantillon (objet à observer et à étudier), qui est généralement recouvert d'une petite couche d'or pour maximiser la précision Le faisceau d'électrons frappe l'échantillon, ce que nous appellerions une réflexion, qui produit un signal (réaction d'électrons au contact de l'échantillon).

Pour connaître ce signal, un détecteur d'électrons secondaire est nécessaire, c'est-à-dire un détecteur capable de "lire" ledit signal. Le détecteur collecte des informations, les amplifie et les façonne pour qu'elles puissent être visualisées.

Surveiller

Vous avez l'image prête grâce au détecteur d'électrons secondaires, une image définie. Autrement dit, l'échantillon est déjà visualisé au microscope.

Microscope à lumière ultraviolette

Irradiez la photo avec une lumière ultraviolette (UV) ; la distance de fréquence de ce type de lumière est plus courte que celle perceptible. De plus, une résolution et un contraste élevés sont obtenus dans les résultats de cet appareil, car on peut observer des prises de vue qui semblent transparentes lorsqu'elles sont vues sous une lumière normale.

Microscope à lumière polarisée

C'est un microscope optique auquel on ajoute une paire de polariseurs. La direction de la lumière dans ce microscope est spécifique et très efficace pour visualiser des échantillons translucides, des pierres et des minéraux.

Microscope à fluorescence

Dans ce cas, l'appareil utilise des substances fluorescentes qui génèrent l'image de l'échantillon. L'échantillon est éclairé par une lampe à vapeur de xénon ou de mercure. Pour isoler la lumière provenant de l'objet, des filtres spéciaux sont placés.

Parties d'un microscope

Nous savons qu'il existe différents types de microscopes, cependant, il y a des pièces et des composants en commun entre eux. Tels que les suivants :

  • Oculaire : est responsable de l'agrandissement de l'image qui se forme dans les lentilles. C'est la lentille à côté des yeux de l'explorateur.
  • Objectifs : ce sont les lentilles situées sur le revolver. Ils sont responsables de l'expansion et de la formation d'une image virtuelle.
  • Diaphragme : c'est un type de porte qui normalise la quantité d'énergie incandescente qui doit arriver au condenseur.
  • Condenseur : lentille qui agglomère ou rassemble le faisceau lumineux.
  • Focus : est chargé de diriger le faisceau lumineux vers le condenseur.
  • Revolver : il s'agit d'un appareil mobile qui peut tourner et c'est là que se trouvent les différentes cibles agrandies. Cela confère la répartition des objectifs avec l'oculaire.

.

laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.