Le 5 septembre 1914, dans la ville chilienne de San Fabián de Alico, Nicanor Segundo Parra Sandoval, poète, mathématicien et physicien, est né.

En ce jour (5 septembre 1914), dans la ville chilienne de San Fabián de Alico, Nicanor Segundo Parra Sandoval, poète, mathématicien et physicien, est né.
En 1932, il quitte la maison pour s'installer à Santiago, sans moyens financiers, avec l'idée d'entrer à l'école de police. Cependant, grâce à la médiation de Gonzalo Latorre Salamanca, la Ligue des étudiants pauvres lui a accordé une bourse pour suivre la dernière année du secondaire à l'internat national de Barros Arana.
En 1933, il entre à l'Institut pédagogique de l'Université du Chili, où il étudie les mathématiques et la physique. Pour financer ses études, il continue d'être lié à son ancien pensionnat, travaillant aux côtés de Millas et Pedraza en tant qu'inspecteur .
En 1937, il obtient son diplôme de professeur de mathématiques à l'Université du Chili et commence à enseigner dans les écoles secondaires de Santiago. La même année, il publie son premier recueil de poèmes, Cancionero sin name, fortement influencé par le travail de Federico García Lorca.
Le tremblement de terre catastrophique de Chillán en janvier 1939, qui le surprit alors qu'il travaillait comme inspecteur au Liceo de Hombres, avança son retour à Santiago, où il continua à enseigner la physique dans son ancien pensionnat et les mathématiques à l'École de Arts et artisanat.
Il est revenu des États-Unis entre 1945 et 1946, en tant que physicien spécialisé dans l'indétermination et la relativité, pour devenir professeur titulaire de mécanique rationnelle à l'Université du Chili.
Comme curiosité de mentionner que le 5 septembre 2014, Parra a eu cent ans, pour lesquels une série d'activités ont été organisées pour commémorer sa vie et son œuvre, telles que des expositions avec ses "artefacts" et un massif " paraphrase" d'un de ses poèmes, "El hombre imaginario".
-------------------------------------------- - -------------------------------------------------
- hé, avez-vous une minute ?
-if
- Je vais te réciter un poème
- voyons voir
- " avec un six et un quatre
voici votre portrait"
- ...
- qu'en pensez-vous ?
- ...
- bonjour ?
- ...
- vous avez aimé ?
- Je suis sous le choc

laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.