Le 3 décembre 1967, le chirurgien Christian Barnard greffe le cœur de Louis Washkanzy.

En ce jour (3 décembre) 1967, pour la première fois dans l'histoire de la Médecine, le chirurgien Christian Barnard, assisté d'une équipe spécialisée de 20 personnes, et après plus de huit heures au bloc opératoire , transplante le cœur à Louis Washkanzy.
Christiaan Neethling Barnard est né le 8 novembre 1922 et était un chirurgien cardiaque sud-africain connu pour avoir réalisé la première transplantation cardiaque de personne à personne au monde.
Barnard a fait son stage et sa résidence au Groote Schuur Hospital au Cap, après quoi il a travaillé comme médecin généraliste à Ceres, une ville rurale de la province de Caporal .
Il a terminé sa maîtrise et a reçu un doctorat en médecine en 1953 de l'Université du Cap. La même année, il obtient un doctorat en médecine (MD) de la même université pour une thèse intitulée "Le traitement de la méningite tuberculeuse".
Peu de temps après avoir obtenu son diplôme de médecin, Barnard a mené des expériences sur des chiens tout en recherchant l'atrésie intestinale, une anomalie congénitale qui permet à des lacunes potentiellement mortelles de se développer dans les intestins. Jannie Louw a utilisé cette innovation dans un cadre clinique et la méthode de Barnard a sauvé la vie de dix bébés au Cap.
Après la première greffe de rein réussie en 1953 aux États-Unis, Barnard a effectué la deuxième greffe dans le sud Afrique en octobre 1967, le premier à Johannesburg l'année précédente.
Le 23 janvier 1964, James Hardy , du Le centre médical de l'Université du Mississippi à Jackson, Mississippi, a mené la première transplantation cardiaque au monde et la première xénotransplantation cardiaque au monde consistant à transplanter un cœur de chimpanzé chez un homme désespérément malade et mourant. Ce cœur a battu dans la poitrine du patient pendant environ 60 à 90 minutes. Le patient, Boyd Rush, est décédé sans avoir repris connaissance.
Barnard avait expérimentalement transplanté quarante-huit cœurs chez des chiens, soit environ un cinquième du nombre Adrian Kantrowitz avait joué au Maimonides Medical Center à New York et environ un sixième du nombre que Norman Shumway avait joué à l'Université de Stanford en Californie. Barnard n'avait pas de chiens qui avaient survécu plus de dix jours, contrairement à Kantrowitz et Shumway, qui avaient des chiens qui avaient survécu plus d'un an.
Avec la disponibilité de nouvelles avancées introduites par divers pionniers, y compris également Richard Lower Au Medical College of Virginia, plusieurs équipes chirurgicales étaient en mesure de préparer une greffe de cœur humain.Barnard avait un patient prêt à subir l'intervention, mais comme pour les autres chirurgiens, il avait besoin d'un donneur compatible
Barnard a effectué la première opération de transplantation cardiaque de personne à personne au monde dans les premières heures dimanche matin , 3 décembre 1967. Louis Washkansky, un épicier de 54 ans atteint de diabète et incurablemaladie cardiaque, était le patient. Barnard était assisté de son frère Marius Barnard, ainsi que d'une équipe d'une trentaine de collaborateurs. L'opération a duré plus de cinq heures. Le cœur du donneur provenait d'une jeune femme, Denise Darvall, qui avait été en état de mort cérébrale dans un accident le 2 décembre 1967, alors qu'elle traversait une rue au Cap.
Par curiosité, de nombreux chirurgiens ont abandonné la transplantation cardiaque en raison de mauvais résultats, souvent en raison du rejet de le cœur greffé par le système immunitaire du patient. Barnard a persisté jusqu'à l'avènement de la cyclosporine, un médicament immunosuppresseur efficace, qui a permis de relancer l'opération dans le monde entier.
-------------------------------------------- -------------------------------------------------
- bonjour, je suis l'anesthésiste
- passer, passer
- bonjour, je suis l'infirmière en chef
- passer, passer
- bonjour, je suis l'assistant du médecin
- passer, passer
- bonjour, je suis le gars de la glace
- celui avec la glace ?
- pour la barre
- quelle barre ?
- Je ne sais pas, pas de bar ?
-pas
- pas de fête ?
-pas
- eh bien, il y a beaucoup de monde ici
- parce que nous allons opérer
- qui ?
- a.... a.... écoute !.... où est le malade ?
.

laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.