Le 2 décembre 1971, le vaisseau spatial "Mars 3" est le premier engin humain à atterrir à la surface de la planète Mars.

En ce jour (2 décembre 1971), le vaisseau spatial soviétique "Mars 3", lancé le 28 mai, est le premier engin humain à atterrir à la surface de la planète Mars.
La sonde Mars 3 était un engin spatial avec un module orbital et un module de descente couplé, développé dans le cadre du programme Mars des sondes soviétiques pour l'exploration de Mars
El principal objetivo científico del módulo de descenso Mars 3 era realizar un amartizaje suave en Marte, devolver fotografías de la superficie y enviar datos de las condiciones meteorológicas, así como de la composición atmosférica y de las propiedades mecánicas y químicas du sol.
L'instrumentation de l'ensemble du projet était :

La sonde Mars 3 emportait :

  • Un radiomètre infrarouge pesant 1 kg qui fonctionne entre 8 et 40 microns pour déterminer le température de la surface martienne.
  • Un photomètre pour effectuer une analyse spectrale par absorption de vapeur d'eau atmosphérique à la ligne 1,38 micron.
  • photomètre infrarouge .
  • Un photomètre UV pour détecter l'argon, l'oxygène et l'hydrogène atomique.
  • Un capteur Lyman-alpha pour détecter l'hydrogène dans la haute atmosphère.
  • Un photomètre dans le visible qui a étudié six franges étroites entre 0,35 et 0,70 micron.
  • Un radiotélescope et un radiomètre pour déterminer la réflectivité de la surface et de l'atmosphère dans le visible (0,3 à 0,6 microns) et la radio-réflectivité de la surface de l'ordre de 3,4 cm, ainsi que la perméabilité diélectrique pour déterminer la température depuis la surface à 50 centimètres de profondeur .
  • Un spectromètre infrarouge pour mesurer la bande d'absorption du dioxyde de carbone dans la bande 2,06 microns, pour avoir une estimation d'abondance .
  • De plus, la sonde avait une caméra avec une focale de 350 millimètres pour le petit angle et de 52 millimètres pour le grand angle

L'atterrisseur emporté comme instrumentation scientifique :

  • Deux caméras de télévision qui ont permis d'obtenir des vues à 360º de la surface.
  • Un spectromètre de masse pour étudier la composition atmosphérique.
  • Capteurs pour la température, la pression, la composition et la vitesse du vent
  • Appareils pour mesurer les propriétés mécaniques et chimiques du sol.
  • Une pelle mécanique pour rechercher des composés organiques et des signes de vie.
  • Quatre antennes placées sur le dessus permettaient de communiquer avec l'orbiteur via des systèmes radio.

La mission s'est bien passée avec l'orbiteur et plus ou moins bien avec le module d'atterrissage :

L'orbiteur Mars 3 a envoyé de grandes quantités de données vers la Terre entre décembre 1971 et mars 1972 , bien que le les transmissions se sont poursuivies jusqu'en août. Mars 3 a mis fin à ses opérations le 22 août 1972 après avoir effectué 20 orbites autour de Mars.

La sonde d'atterrissage Mars 3 a touché la surface à environ 20,7 m/s dans le cratère Ptolémée (ou Ptolemaeus ), à 13:50:35 GMT 90 secondes après l'atterrissage elle a commencé transmettre. L'atterrissage est considéré comme un succès.

Environ 20 secondes après l'envoi des premières données, à 13:52:25, la transmission a complètement cessé pour des raisons inconnues et aucun autre signal n'a été reçu de la surface martienne. On ne sait pas si les pannes étaient dans l'atterrisseur ou le système de répéteur de l'orbiteur. En peu de temps, il a été possible de réaliser un panoramique partiel d'une image qui ne montrait pas de détails et avec un éclairage très faible d'environ 50 lux. Bien que l'envoi de données ait été un succès initial, il était rare et insuffisant.

Voici l'image envoyée par la sonde Mars 3 de la surface :

--------------------------------------------- ------------
- Nous avons atterri !
- Bien !
- Envoyez-vous des données ?
- oui !
- Quelles données ?
- Les images sont envoyées !
- oooohhhhhh !
- Attendez... nous n'avons rien reçu...
- wow, que s'est-il passé ?
- Ce sera une tempête de sable
- Ou un berger martien
- comment ?
- Nous aurons fait peur à vos vaches martiennes
- quoi ?
- Et il aura jeté des pierres martiennes sur le navire
- êtes-vous un scientifique ?
- non, je suis le frère du camarade ministre de l'intérieur
- ah ... ok ...
.

laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.